Bibliothèque

Bibliothèque François-Mitterrand

  • Habituels

    • Mardi : 15h - 18h
    • Mercredi : 10h - 12h / 15h - 18h
    • Jeudi : 15h - 18h
    • Vendredi : 15h - 18h
    • Samedi : 10h - 12h30 / 15h - 17h

9 rue Jean Jaurès
38610 Gières

04.76.89.37.28

Fermetures annuelles
Le samedi 14 juillet 2018 Du 31 juillet au 15 août 2018 et du 25 au 31 décembre 2018

Ouvrira à 15:00

Accès
Bus 15 (arrêt place de la République) Bus 14 (arrêt Edelweiss) Tram B et C (arrêt gare de Gières) Parking en face et derrière la bibliothèque

Calendrier
« mai 2019 »
Calendrier en jours du mois
lunmarmerjeuvensamdim
293012345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112

Qui ment ? (Karen M. McManus)

note: 4Bon roman Heloïse - 28 mars 2019

Un bon roman policier qui plaira aux adolescents ! L'intrigue est très bien menée et les nombreux mystères qui apparaissent au cours du livre ajoutent du suspens à l'histoire.
A partir [...]

Ma dévotion (Julia Kerninon)

note: 2Ma dévotion Robert - 7 février 2019

Helen explique à son ex-mari pourquoi, par deux fois, leur couple n'a pas tenu. Lui est un peintre célèbre, volage avec l'accord de sa femme, elle est plus réservée et [...]

La Quête d'Ewilan n° 1
D'un monde à l'autre (Pierre Bottero)

note: 5Très bon roman Heloïse - 28 mars 2019

On m'a offert ce roman lorsque j'avais 13 ans. Au début, je n'avais pas la motivation de le lire étant donné que la série comporte plus d'une dizaine de livres. [...]

Les avis de lecture

 

Claude Gueux (Victor Hugo)

note: 4Livre provocateur pour son temps Heloïse - 28 mars 2019

Ce livre m'a fait réagir. Il témoigne de l'injustice qu'il pouvait y avoir au 19ème siècle, il dénonce l'horreur de la condamnation et un côté sordide de l'être humain: celui qui jouit du malheur de ses semblables.

Les Rougon-Macquart. Histoire naturelle et sociale d'une famille sous le Second Empire n° 13
Germinal (Émile Zola)

note: 5Magnifique !! Heloïse - 28 mars 2019

Des descriptions longues à mourir d'ennui, aucune action, des personnages inintéressants... Voila comment on m'a décrit ce livre. Peut-être suis-je bizarre mais Germinal est de loin le meilleur livre que j'ai jamais lu. Une histoire complexe et émouvante (en plus on apprend plein de choses sur la mine )
Alors oui d'accord, le livre fait 500 pages, c'est écrit tout petit et la couverture est moche mais ça ne veut absolument rien dire.
A lire et à relire !

La Quête d'Ewilan n° 1
D'un monde à l'autre (Pierre Bottero)

note: 5Très bon roman Heloïse - 28 mars 2019

On m'a offert ce roman lorsque j'avais 13 ans. Au début, je n'avais pas la motivation de le lire étant donné que la série comporte plus d'une dizaine de livres. Aujourd'hui je regrette la mort de l'auteur et le fait de savoir qu'il n'y aura jamais de suite m'attriste. Ces romans ont changé ma façon de voir les choses, ils m'ont permis d'évoluer autant dans mon style d'écriture que dans ma façon de penser. Outre ce roman, je vous conseille tous les livres de Pierre Bottero.

Qui ment ? (Karen M. McManus)

note: 4Bon roman Heloïse - 28 mars 2019

Un bon roman policier qui plaira aux adolescents ! L'intrigue est très bien menée et les nombreux mystères qui apparaissent au cours du livre ajoutent du suspens à l'histoire.
A partir de 12 ans

Ma dévotion (Julia Kerninon)

note: 2Ma dévotion Robert - 7 février 2019

Helen explique à son ex-mari pourquoi, par deux fois, leur couple n'a pas tenu. Lui est un peintre célèbre, volage avec l'accord de sa femme, elle est plus réservée et puis un jour un drame fait voler en éclats leur union...Un roman terne qui pourrait très bien être écrit par un bon lycéen en classe de première. Vite lu, vite oublié.

Idiss (Robert Badinter)

note: 4Idiss Robert - 7 février 2019

Bel hommage à sa grand-mère venue de Bessarabie pour fuir les progroms et la misère, description de l'antisémitisme en France mais aussi bel hommage aux valeurs républicaines. Un témoignage de qualité.

Ton histoire, mon histoire (Connie Palmen)

note: 5Ton histoire mon histoire Robert - 7 février 2019

Le couple Sylvia Plath / Ted Hughes est au centre de ce roman où le mari tente de justifier le suicide par gaz de son épouse. Poètes tous les deux, personnalités complexes, volcaniques parfois mais des icônes de la littérature anglo-saxonne... voici une nouvelle approche de l'histoire de ces deux créateurs. Superbe ouvrage, très belle écriture, beaucoup de profondeur. Un vrai coup de cœur !

Château de femmes (Jessica Shattuck)

note: 1Châteaux de femmes Robert - 12 janvier 2019

Du groupe d'allemands antinazis, il ne reste que de rares conjointes qui se réunissent pour subsister...C'est là le seul intérêt de ce livre écrit au bout de sept ans de travail. On s'ennuie et l'auteur rabâche des lieux communs… C'est dommage pour un sujet en or !

Miss Jane (Brad Watson)

note: 5Miss Jane Robert - 12 janvier 2019

Jane Chilsom est née en 1915 avec une malformation. Très jeune, elle prend conscience qu'elle devra pallier cet handicap invisible à l'œil nu. Intuitive intelligente, audacieuse, Jane va défier son entourage...Un portrait de femme dynamique, courageuse, optimiste. Une leçon de vie et un texte écrit sans pathos. remarquable !

Valentine ou la belle saison (Anne-Laure Bondoux)

note: 4tendre et poétique Vanessa - 9 janvier 2019

Un roman juste et très sensible qui fait du bien. On y retrouve avec plaisir la fantaisie et la douceur d’Anne-Laure Bondoux.

Là où les chiens aboient par la queue (Estelle-Sarah Bulle)

note: 4Un beau voyage Vanessa - 9 janvier 2019

Une histoire familiale qui épouse celle de la Guadeloupe. Des portraits distincts qui dessinent des époques, des contextes, une famille divisée par les choix, par l’environnement. Un voyage dépaysant et pourtant si proche

Leurs enfants après eux (Nicolas Mathieu)

note: 5Leurs enfants après eux Robert - 28 novembre 2018

Formidable roman ! Je suis conquis. La chronique sociale d'une vallée lorraine où sévit l'ennui, la crise sociale , la drogue et l'alcool et surtout ce fatalisme que rien ne changera. Un livre maîtrisé qui parle vrai, qui se dévore. Un prix Goncourt amplement mérité !

Le sillon (Manteau, Valérie)

note: 4Le sillon Robert - 24 novembre 2018

La narratrice parcourt Istanbul pour renouer avec son amant. Dans ce périple amoureux de la ville, elle se confronte aux histoires politiques de la Turquie, avec notamment, la très belle figure de Hrank Dink (1954-2007). Un texte vertigineux, agréable à lire, sans connivence. J'ai adoré.

J'ai couru vers le Nil (Alaa El Aswany)

note: 4J'ai couru vers le Nil Robert - 15 novembre 2018

Un roman très dense qui se déroule en 2011 pendant la révolution égyptienne. Différents personnages de différents milieux sociaux se croisent, et se déchirent parfois, dans cette évocation de l'Histoire d'un pays connu surtout pour sa riche Antiquité. Un livre important et fort instructif ! J'ai adoré.

Les prénoms épicènes (Amélie Nothomb)

note: 3Les prénoms épicènes Robert - 15 novembre 2018

Une histoire de vengeance rondement menée sous des airs de marivaudages. L'auteur concilie une ambiance à mi-chemin entre Françoise Sagan et le surréalisme. Un roman qui se lit vite car il y a beaucoup de dialogues. Un bon moment de détente.

Ásta (Jón Kalman Stefánsson)

note: 3Asta Robert - 14 octobre 2018

Roman polyphonique qui mobilise toute l'énergie du lecteur car la trame est segmentée en divers paragraphes avec différents styles : poétique, journalistique, philosophique...Il faut du souffle et une seconde lecture pour goûter toutes les subtilités de ce texte soigneusement pensé.

Dix-sept ans (Éric Fottorino)

note: Dix-sept ans Robert - 8 octobre 2018

Compliqué d'apprendre que sa mère a accouché et abandonné son enfant car elle était mineure .Compliqué de suivre ce roman où le narrateur dévide l'écheveau de l'histoire familiale et de découvrir que sa mère est une Messaline en puissance. Roman ou autofiction, on s'ennuie et la nausée guette. La littérature ne gagne rien avec ces 263 pages.

Tenir jusqu'à l'aube (Carole Fives)

note: 5Tenir jusqu'à l'aube Robert - 6 octobre 2018

Cette mère célibataire se démène pour subvenir à ses besoins et rêve d'un peu de temps libre. Lorsque son fils dort, elle s'échappe dans la rue un moment. Graphiste en free lance, elle peine à joindre les deux bouts. Mais est-elle la seule ? Que se passe-t-il dans sa tête pour agir ainsi ?
Un texte remarquable qui happe le lecteur, l'invite à réfléchir sur notre société. Chapitres courts, style maîtrisé...un livre qui bouleverse.

My absolute darling (Gabriel Tallent)

note: 3My absolute darling Robert - 21 septembre 2018

Avilie moralement et physiquement par son père qui l'adore de façon maladive, Turtle lutte pour gagner sa liberté. Le sordide se dispute à l'abjection dans ce premier roman très bavard. L'auteur est jeune, possède un talent certain mais je n'adhère pas à cette facilité de construire un roman sur un sujet hautement délicat. Avis mitigé.

ADN (Yrsa Sigurdardottir)

note: 4ADN Robert - 24 août 2018

Des meurtres sadiques secouent l'Islande. L'association entre un inspecteur de police et une psychologue pour enfants sert de moteur à ce polar islandais où l'empathie, la compassion sont absentes. Un ouvrage foisonnant, le plus élaboré dans l'oeuvre de l'auteur.

Réveiller les lions (Ayelet Gundar-Goshen)

note: 3réveiller les lions Paulette - 1 mai 2018

Un accident de la route qui remet en cause une vie en apparence sans problème ... .Thriller bien écrit qui tient en haleine jusqu'au bout et dérange notre bonne conscience par une analyse fine de la culpabilité, de l'instinct de survie, de l'égoïsme et des désirs inavoués de tout un chacun.

Lettre à un Inuit de 2022 (Jean Malaurie)

note: 3Lettre à un Inuit de 2022 Robert - 14 avril 2018

Jean Malaurie est une autorité morale en ce qui concerne le monde arctique. Le voici en pleine injonction à la jeune génération groenlandaise quasiment spoliée de son héritage ancestral pour qu'elle se réveille et mène la lutte afin de sauvegarder sa culture, sa langue et son territoire , véritable patrimoine universel. Un ouvrage un peu compliqué mais avant tout cri d'alarme qui nous concerne tous.

Les loyautés (Delphine de Vigan)

note: 1Les loyautés Robert - 31 mars 2018

L'auteur gaspille son talent. Elle cumule des poncifs et tente de construire une fiction qui ne tient pas la route. L'alcoolisme chez les jeunes reste un sujet intéressant mais ces adultes avec un passé qu'ils cherchent à expier, ce désir de bons samaritains...Non. Je suis déçu.

Le jour d'avant (Sorj Chalandon)

note: 4livre émouvant Thérèse - 10 mars 2018

Un livre sur la catastrophe de Lievin qui a fait 42 morts le 27 décembre 1974. La famille FLAVENT a perdu 2 membres et je vous invite a suivre son combat.

L'amour après (Marceline Loridan-Ivens)

note: 3L'amour après Robert - 10 mars 2018

Comment aimer après avoir connu la déportation à l'âge de quinze ans ? Nonagénaire, aveugle, hantée par son vécu l'auteur égrène des souvenirs liés à ses amours d'un jour ou de toujours. C'est décousu, toutefois il y a de très belles réflexions sur le sens à donner à la vie.

La Promesse de l'aube (Romain Gary)

note: 5autobiographie savoureuse ! Paulette - 7 mars 2018

Récit autobiographique plein d'humour mais aussi de gravité. Un regard sur soi plein de dérision et de finesse .Un style agréable .
Un livre aussi attachant que l'amour maternel dont a bénéficié mais aussi souffert l'auteur .
Je me suis régalée !

Au bonheur des fautes (Muriel Gilbert)

note: 3Au bonheur des fautes Christiane - 7 mars 2018

Une consonne de trop,
Une virgule mal placée,
Un accord oublié,
Toujours à l'affût : je guette, je traque, je poursuis ces intrus.
Je suis correctrice au journal Le Monde.

Le nez de Cyrano (Géraldine Maincent)

note: 5Un incontournable à revisiter ! Vanessa - 28 février 2018

Ou comment découvrir un grand classique avec humour et poésie ! A portée de tous !

Un paquebot dans les arbres (Valentine Goby)

note: 5Emotion garantie Maguy - 22 février 2018

Quel amour ! Quelle famille ! J'ai adoré.

Ma reine (Jean-Baptiste Andréa)

note: 4Ma Reine Christiane - 15 février 2018

C'est un roman touchant, émouvant, poétique, un vrai moment de grâce.

Au revoir là-haut n° 2
Couleurs de l'incendie (Pierre Lemaitre)

note: 4Couleurs de l 'incendie Robert - 10 février 2018

Second opus d'une trilogie initiée avec "Au revoir là- haut" , nous voici dans l'entre-deux guerres avec pour personnage principal une femme hors du commun. Spoliée de sa fortune, Madeleine Péricourt ourdit une vengeance minutieusement calculée. Un bonheur ! L'auteur redonne des lettres de noblesse au roman populaire. Je souhaite le même plaisir de lecture que moi aux prochains emprunteurs !

Dark horse (Craig Johnson)

note: 4Craig Johnson intimiste Benoît - 10 février 2018

Un quatrième volet de qualité égale aux trois précédents. L'auteur y est plus intimiste, les compagnons habituels de Longmire sont moins présents cette fois-ci. On y trouve de sublimes passages sur la relation entre les hommes et les chevaux.

Disgrazia ! (Coline Picaud)

note: 5Disgrazia Robert - 25 janvier 2018

Évocation de l'immigration italienne à Grenoble au siècle dernier. Fuyant la pauvreté, les familles travaillent dur mais souffrent du racisme et peinent parfois à s'adapter. Mais l'intégration se fait lentement. Une bande dessinée émouvante qui témoigne de l'évolution de la société locale.

Ils vont tuer Robert Kennedy (Marc Dugain)

note: 5Ils vont tuer Robert Kennedy Robert - 24 janvier 2018

L'auteur tire avec adresse toutes les ficelles de son roman qui nous tient en haleine. Il faudra cependant qu' il change de thématique pour son prochain ouvrage. Il joue trop de la politique- fiction.

Martha & Alan - D'après les souvenirs d'Alan Ingram Cope (Emmanuel Guibert)

note: 5Marthe & Alan Robert - 24 janvier 2018

C'est sublime ! Tendre, triste, beau, émouvant. Une lecture pour adultes et ados. Je me suis fait plaisir avec cet ouvrage !

Valet de pique (Joyce Carol Oates)

note: 1Valet de pique Robert - 11 janvier 2018

La quatrième de couverture est très élogieuse pour ce texte mal ficelé. Pardonnons à l'auteur mais surtout à l'éditeur cette faiblesse !

Les huit montagnes (Paolo Cognetti)

note: 3Les huit montagnes Robert - 9 décembre 2017

Joli texte qui fait penser aux admirables écrits de Mario Rigoni Stern. C'est parfois long mais les qualités d'écriture sont indéniables. Livre couronné par le Prix Stega , le Goncourt italien.

La patience du héron (Érik L'Homme)

note: 5A lire et contempler Vanessa - 6 décembre 2017

Une aventure pleine de poésie et de sagesse, magnifiquement illustrée au moyen de dessins éphémères en sable.

L'ascension de Saussure (Pierre Zenzius)

note: 5Un album historique basé sur une expédition mythique Vanessa - 6 décembre 2017

Un album qui fait la part belle à une illustration grandiose et représentative du « géant des Alpes »: le Mont Blanc. Une histoire qui donne à sourire et à rêver.

Tout sur les tremblements de terre (Perceval Barrier)

note: 5Drôle et ludique Vanessa - 6 décembre 2017

Sous forme d’album drôle et ludique, ce documentaire permettra au lecteur de connaître sur le bout des doigts les secrets des tremblements de terre. Accompagné d’Aigle Tremblotant, un Indien expert des tremblements de terre, et d’une tablette multifonctions, le lecteur abordera de nombreuses thématiques : de l’origine de ces tremblements jusqu’à la construction résistante de bâtiments.

Les petits biscornus (Nathalie Minne)

note: 5Rêveries de nuit! Vanessa - 25 novembre 2017

Une histoire féérique où les touchants petits biscornus nous conduisent sur les chemins magiques de la nuit.

La salle de bal (Anna Hope)

note: 3La salle de bal Robert - 14 novembre 2017

Un asile d'aliénés en Angleterre en 1911. Ladrerie du personnel, peu d'espoir pour les pensionnaires et ce médecin passionné par l'eugénisme. Lecture glaçante, trop longue à mon sens, une description de la société d'alors.

À l'ombre des justes (Marie Billet)

note: 4A l'ombre des Justes Robert - 14 novembre 2017

Une histoire située à Grenoble pendant la Seconde Guerre mondiale. Le parcours croisé d'une famille juive traquée et d'une résistante au courage à toute épreuve. Joli roman abordable aussi pour les adolescents.

Bakhita (Véronique Olmi)

note: 3Bakhita Robert - 8 novembre 2017

Étonnant destin que celui de cette petite soudanaise vendue comme esclave puis devenue sainte grâce à Jean-Paul II. On s'émeut, on tremble, on espère... on s'impatiente aussi. L'auteur s'attarde trop sur des détails. Elle manque de vigueur et, surtout, elle écrit comme une savate.

La servante écarlate (Margaret Atwood)

note: 5La servante écarlate Robert - 5 novembre 2017

Le premier roman qui traite du thème des mères porteuses dans la littérature. Un univers où le cynisme se dispute à la chosification des corps féminins. Ce texte lu à sa parution il y a plus d'un quart de siècle, relu l'an dernier, me fascine toujours. Margaret Atwood est, assurément, autant romancière que visionnaire.

C'est le coeur qui lâche en dernier (Margaret Atwood)

note: 4C'est le coeur qui lâche en dernier Robert - 5 novembre 2017

Margaret Atwood excelle à jouer avec les peurs liées aux soubresauts du monde actuel. Rien n'est jamais gratuit avec elle. Ce roman est d'une noirceur masquée par de l'humour qui permet de souffler. Pas de bavardage avec elle, on va droit au but ! On mesure alors combien les média, les politiques, les pontes de la société civile sont des manipulateurs en puissance.

Réveiller le Bouddha (Clark Strand)

note: 1Réveiller le Bouddha Robert - 4 novembre 2017

Lecture un peu ennuyeuse et analyse fort superficielle du mouvement bouddhiste. On ne s'enrichit pas intellectuellement . Je dirais plutôt que l'auteur fait de la propagande et ça....

Remèdes littéraires (Ella Berthoud)

note: 3Remèdes littéraires Robert - 4 novembre 2017

Pas de bain de siège ou de cataplasme pour mieux apprécier un livre selon son humeur du moment. Des pistes de lecture pour tous les appétits dans ce gros volume à la présentation austère.

Frappe-toi le coeur (Amélie Nothomb)

note: 2Frappe-toi le coeur Robert - 3 novembre 2017

Fan absolu de cet auteur, je confesse ma déception avec cet opus. Nothomb a écrit comme le ferait un lycéen de terminale. Style lourd, intrigue tirée par les cheveux et surtout un manque, impardonnable, d'imagination.

La tresse (Laetitia Colombani)

note: 3La tresse Robert - 30 octobre 2017

Le parcours de trois femmes, chacune d'un milieu social différent, chacune d'un pays différent... Le titre prendra tout son sens lentement au fil de la narration. Une écriture journalistique, un constat sur la condition féminine à travers le monde, un roman idéal pour un téléfilm !