Bibliothèque

Bibliothèque François-Mitterrand

  • Horaires habituels

    • Mardi : 15h - 18h
    • Mercredi : 10h - 12h / 15h - 18h
    • Jeudi : 15h - 18h
    • Vendredi : 15h - 18h
    • Samedi : 10h - 12h30 / 15h - 17h
  • Du 20 au31 août du mardi 20 au samedi 31 août 2019

    • Mardi : 15h - 18h
    • Mercredi : 10h - 12h
    • Jeudi : 15h - 18h
    • Vendredi : 15h - 18h
    • Samedi : 10h - 12h30
  • Horaires du 9 juillet au 3 août 2019 du mardi 09 juillet au samedi 03 août 2019

    • Mardi : 15h - 18h
    • Mercredi : 10h - 12h
    • Jeudi : 15h - 18h
    • Vendredi : 15h - 18h
    • Samedi : 10h - 12h30

9 rue Jean Jaurès
38610 Gières

04.76.89.37.28

Fermetures annuelles
Du 5 au 19 août 2019 Le vendredi 1er novembre Du 25 au 1er janvier 2020

Fermé. Réouverture Mardi à 15:00

Accès
Bus 15 (arrêt place de la République) Bus 14 (arrêt Edelweiss) Tram B et C (arrêt gare de Gières) Parking en face et derrière la bibliothèque

Calendrier
« juillet 2019 »
Calendrier en jours du mois
lunmarmerjeuvensamdim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234

Sainte-Victoire (Luciani, Clara)

note: 5Sainte-Victoire Chantal - 17 juillet 2019

Une voix, des paroles, des cordes, des cuivres, du Synthé... Génial

Idiss (Robert Badinter)

note: 3Intimiste et émouvant Nicole H - 18 juillet 2019

L’auteur a écrit ce livre en hommage à ma grand-mère maternelle, Idiss. Ce n’est ni une biographie, ni une étude sur la condition des immigrés juifs de l'Empire russe venus [...]

Open Bar - 1re tournée (Fabcaro)

note: 5Open bar Chantal - 17 juillet 2019

Fabcaro nous emmène encore une fois dans ce qu'il sait faire de mieux : nous faire rire de nous-mêmes.

Critique

 

Mercy, Mary, Patty (Lola Lafon)

note: 3Mercy, Mary, Patty Robert - 30 octobre 2017

Patricia Hearst, héritière d'un magnat de la presse américaine, défraya la chronique dans les années 70. Enlevée par un groupuscule d'illuminés, elle épousa la cause de ses ravisseurs... L'auteur s'empare de ce fait divers mondialement célèbre pour tisser un roman assez complexe. Le titre en lui-même reste énigmatique jusqu'à la dernière ligne de l'ouvrage. Cette fiction semble cohérente mais pourquoi cette écriture alambiquée qui déroute souvent ?