Bibliothèque

Bibliothèque François-Mitterrand

  • Horaires habituels

    • Mardi : 15h - 18h
    • Mercredi : 10h - 12h / 15h - 18h
    • Jeudi : 15h - 18h
    • Vendredi : 15h - 18h
    • Samedi : 10h - 12h30 / 15h - 17h
  • Du 20 au31 août du mardi 20 au samedi 31 août 2019

    • Mardi : 15h - 18h
    • Mercredi : 10h - 12h
    • Jeudi : 15h - 18h
    • Vendredi : 15h - 18h
    • Samedi : 10h - 12h30
  • Horaires du 9 juillet au 3 août 2019 du mardi 09 juillet au samedi 03 août 2019

    • Mardi : 15h - 18h
    • Mercredi : 10h - 12h
    • Jeudi : 15h - 18h
    • Vendredi : 15h - 18h
    • Samedi : 10h - 12h30

9 rue Jean Jaurès
38610 Gières

04.76.89.37.28

Fermetures annuelles
Du 5 au 19 août 2019 Le vendredi 1er novembre Du 25 au 1er janvier 2020

Fermé. Réouverture Mardi à 15:00

Accès
Bus 15 (arrêt place de la République) Bus 14 (arrêt Edelweiss) Tram B et C (arrêt gare de Gières) Parking en face et derrière la bibliothèque

Calendrier
« juillet 2019 »
Calendrier en jours du mois
lunmarmerjeuvensamdim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234

L'Une rêve, l'autre pas (Nancy Kress)

note: 3A quoi sert le sommeil ? Nicole H - 18 juillet 2019

Alors que deux jumelles viennent au monde, l'une d'entre elles bénéficie d'une modification génétique qui lui permet de ne plus dormir.
Un court roman qui interroge la société avec beaucoup de [...]

Jamais (Bruno Duhamel)

note: 5Jamais Chantal - 17 juillet 2019

Madeleine au caractère bien trempé est drôle et attachante. Elle est aveugle de naissance, et c'est la force de cette histoire.

Les mafieuses (Pascale DIETRICH)

note: 2Un polar féministe et grenoblois Nicole H - 18 juillet 2019

La mafia vue du côté des femmes : Leone, chef de la mafia grenobloise, meurt suite à une attaque cardiaque. Mais avant de mourir, il charge un tueur à gages [...]

Critique

 

No home (Yaa Gyasi)

note: 5No home Robert - 12 mai 2017

Roman audacieux d'une très jeune femme d'origine africaine qui brosse le portrait d'une famille, d'une société, de l'histoire de l'esclavage sans jamais tomber dans le pathos Des personnages attachants, marqués par le destin mais avec une envie de vivre chevillée au corps Une lecture qui comptera pour moi, assurément